Home > The Museum > The Collection > Le Veau

Le Veau

Une donation au musée

Cette toile, exposée au musée depuis quelques années, est entrée officiellement dans les collections du musée Courbet à la fin du mois d’octobre 2019. M. Jean Betoulle-Beaubatie, son propriétaire, l’a en effet donné au musée Courbet.

Un modèle qui prend la pose

Courbet a brossé le portrait de ce veau de race montbéliarde en 1873, juste avant son exil pour la Suisse. Il l’aurait peint à Chassagne, à quelques kilomètres d’Ornans. Il avait remarqué ce modèle dans le troupeau d’un de ses amis d’Ornans, conseiller général du Doubs et propriétaire d’une ferme à Chassagne. Il a alors informé le propriétaire de son souhait de le peindre le lendemain. Quand il arrive avec sa toile et ses couleurs, le veau avait été nettoyé et fleuri, ce qui mit Courbet très en colère car seul l’animal au naturel l’intéressait.

Un portrait

Sur cette toile, le cadrage est serré sur le veau. Il est peint pour lui-même, sans décor avec un paysage juste esquissé. Nous pourrions décrire ce tableau comme un portrait « animalier ».
Courbet a peint de nombreux animaux domestiques, comme ce veau, mais aussi des animaux sauvages, dans leur environnement naturel ou chassés. Son enfance partagée entre la ferme familiale à Flagey et la maison de ses grands-parents maternels à Ornans l’a marquée.
Ce tableau montre son attachement au territoire, aux traditions rurales et à la culture franc-comtoise. Il a exalté sa région natale dans les nombreux paysages que nous connaissons mais aussi en peignant le bétail et les traditions rurales. Courbet s’inspire aussi de la tradition picturale hollandaise, et notamment de Paul Potter (1625-1654) qui a peint de nombreuses vaches.

En 1963, le propriétaire de cette toile l’a fait restaurer et Emile Rostain, chef de l’atelier de restauration des peintures au musée du Louvre, authentifie cette œuvre comme étant de la main de Courbet.

Une deuxième version

Courbet a peint une seconde version du tableau où le paysage est beaucoup plus travaillé, le veau est proche d’un ruisseau et à l’arrière-plan, nous distinguons la partie basse de troncs d’arbres. Cette version était destinée à être vendue et est aujourd’hui dans la collection de l’artiste américain Jeff Koons.

informations techniques

Gustave Courbet (1819 – 1877)
Le Veau

1872-1873

Huile sur toile
88 x 116 cm

Ornans, musée Gustave Courbet, don de M. Jean Betoulle-Beaubatie

Découvrez aussi…